Unité des anciens combattants - Hôpital Régional de Campbellton

Description générale

L’Unité des anciens combattants comprend 20 lits. Il s’agit d’une unité de soins de longue durée qui accueille les anciens combattants qui sont incapables de vivre de façon autonome à domicile. Ils bénéficient d’un éventail de services, ainsi que d’évaluations en ce qui a trait à l’audition, à la vue, à des aides à la mobilité, etc. 

Dans le but d’offrir aux résidants un milieu où ils se sentent chez eux, des repas sont préparés à l'unité une fois par semaine et des sorties sont organisées pour leur permettre de visiter des attractions et d’aller au restaurant. Ils ont accès à un patio extérieur, ce qui leur permet de profiter du beau temps et de participer à des activités durant lesquelles ils ont l’occasion de planter des fleurs et des légumes dans des contenants. Des offices religieux sont célébrés sur une base hebdomadaire.

C’est Anciens Combattants Canada qui détermine si une personne peut être admise à l’unité et c’est également ce même ministère qui coordonne les évaluations de santé et qui prend les décisions au sujet des admissions.

Heures de visites

Les résidants peuvent recevoir des visites en tout temps et il n’existe aucune restriction quant à l’âge des visiteurs et au nombre de visiteurs. Les amis, la parenté et les membres de la famille des résidants sont encouragés à visiter ceux ci le plus souvent possible.

Les résidants sont libres de s’absenter de l'unité pour de courtes sorties ou pendant une nuit en compagnie de membres de leur famille.

Heures de visite

Tous les jours de 8 h à 20 h.

Les visiteurs et les membres de la famille sont invités à respecter les périodes de repos des résidants.

Après les heures régulières d’accès au centre, les personnes qui désirent voir un résidant peuvent s’adresser à l’agent de sécurité. Les demandes seront évaluées cas par cas.

Comment s'y rendre
Équipe

L’équipe multidisciplinaire est composée d’un médecin, de personnel infirmier, de physiothérapeutes, d’ergothérapeutes, de travailleurs sociaux, d’une diététiste et d’un récréologue.

Retourner au haut de page