Qu’est-ce que le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF)?

  • Au Canada, plus de 330 000 personnes vivent avec le TSAF.
  • Au Canada, plus de 3 000 enfants par année naissent atteints du TSAF.
  • Au Nouveau-Brunswick, chaque année environ 200 enfants naissent atteints du TSAF. 

La consommation d’alcool pendant la grossesse peut causer des lésions irréversibles au cerveau de l’enfant à naître et lui causer des difficultés toute sa vie dans plusieurs domaines.

Le TSAF décrit le ou les troubles physiques et/ou neurodéveloppementaux qui touchent l’enfant dont la mère a consommé de l’alcool pendant la grossesse.

Souvent, les personnes atteintes du TSAF n’ont pas de caractéristiques physiques visibles, mais leur cerveau a été touché.

Le TSAF fait référence à deux diagnostics médicaux :

  • TSAF avec traits faciaux caractéristiques

Présence simultanée des trois traits faciaux caractéristiques
Fentes palpébrales courtes (petits yeux)
Philtrum plat (espace entre le nez et la lèvre du haut qui est plat)
Lèvre supérieure mince
Exposition prénatale à l’alcool confirmée ou inconnue
Preuve de déficience dans au moins trois domaines du développement neurologique ou microcéphalie chez les nourrissons et les jeunes enfants

  • TSAF sans traits faciaux caractéristiques

Preuve de déficience dans au moins trois domaines du développement neurologique
Confirmation d’exposition prénatale à l’alcool

Le  « risque de trouble neurodéveloppemental et de TSAF associés à l’exposition prénatale à l’alcool » n’est pas un diagnostic, mais plutôt la désignation à donner aux personnes quand :

  • il y a confirmation prénatale de consommation d’alcool durant la grossesse;
  • la personne était trop jeune au moment de l’évaluation ou l’évaluation est incomplète, parce que la personne n’a pas réussi à compléter tous les tests requis.

La personne atteinte du TSAF peut avoir des difficultés dans plusieurs domaines :

Éducation

La personne :

  • a des difficultés à l’école, surtout en mathématiques, en lecture, en science, en compréhension, en organisation et en concepts abstraits.

Concentration et attention

La personne :

  • est facilement distraite, surexcitée, inattentive et hyperactive.

Pensée et raisonnement

La personne :

  • a des difficultés à raisonner, à planifier, à résoudre des problèmes et à comprendre des idées complexes.

Communication

La personne :

  • peut s’exprimer correctement, mais sans bien comprendre ce qu’elle dit;
  • peut avoir un retard de langage et avoir du mal à comprendre les conversations et les directives qui sont longues;
  • est capable de répéter des directives, mais ne les suit pas toujours.

Mémoire

La personne :

  • a des problèmes de mémoire à long et court termes, et de mémoire de travail;
  • semble parfois mentir, alors qu’elle remplit seulement les blancs de mémoire quand elle est incapable de se souvenir;
  • a du mal à trouver, à choisir, à organiser et à mémoriser de l’information.

Fonctionnement exécutif 

La personne :

  • a des difficultés à planifier, à enchaîner ses idées, à résoudre des problèmes et à organiser de l’information;
  • a des difficultés à comprendre la relation de cause à effet et à prévoir les conséquences;
  • a de la difficulté à maîtriser ses émotions, est parfois impulsive;
  • a de la difficulté avec les transitions et les changements;
  • répète souvent les mêmes erreurs;
  • a du mal avec les concepts abstraits et la gestion du temps.

Domaine sensoriel

La personne : 

  • est incapable de percevoir avec exactitude ce qui se passe autour d’elle;
  • est sensible à la lumière, au bruit, au toucher, aux odeurs et au goût des aliments;
  • peut réagir de manière insuffisante ou excessive à la stimulation.

Aptitudes à la vie quotidienne et habiletés sociales

La personne :

  • ne comprend pas toujours les limites personnelles;
  • a du mal à saisir les indices sociaux;
  • est parfois vulnérable socialement et facilement exploitée;
  • a de la difficulté à voir les choses du point de vue de quelqu’un d’autre;
  • manque de maturité sociale et affective et se comporte parfois comme quelqu’un de plus jeune.

Le TSAF est un handicap à vie. Un enfant atteint du TSAF deviendra un adulte atteint du TSAF.

Les enfants nés avec le trouble du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) peuvent avoir :

  • une petite tête (microcéphalie);
  • un retard de croissance;
  • des problèmes de cœur ou d’autres organes vitaux;
  • des problèmes d’agitation ou de la difficulté à dormir.

Le TSAF peut affecter la croissance, le système nerveux central et parfois le visage.

Dans le cas du TSAF, près d’un enfant sur dix a des anomalies au visage. 

Les bébés peuvent avoir de la difficulté à téter, pleurer beaucoup ou trop dormir. Les personnes atteintes du TSAF peuvent refuser de manger ou trop manger.

Les personnes atteintes du TSAF sont imprévisibles.

Le cerveau se développe pendant toute la grossesse, soit dès le 17e jour après la conception, c’est-à-dire la 5e semaine suivant les menstruations, alors que la nouvelle maman ne sait même pas encore qu’elle est enceinte.

L’alcool affecte le développement du cerveau tout au long de la grossesse.

  • Aucun moment n’est sûr. – Il ne faut pas boire d’alcool pendant les 9 mois de la grossesse. Une femme sexuellement active qui n’utilise pas de contraception ne doit pas boire d’alcool.
  • Aucune sorte d’alcool n’est sécuritaire pendant la grossesse.
  • Aucune quantité d’alcool n’est sécuritaire pendant la grossesse.

Autre termes utilisés pour parler du TSAF

Par le passé, d’autres termes diagnostiques ont été utilisés pour décrire les troubles causés par l’alcool pendant la grossesse :

  • syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF);
  • exposition prénatale à l’alcool (EPA);
  • ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF);
  • syndrome d’alcoolisation fœtale partiel (SAFp);
  • trouble neurodéveloppemental lié à l’alcool (TNDLA).