Hôpital régional Chaleur

Description générale

L’Hôpital régional Chaleur est situé à Bathurst. Il comprend environ 215 lits et fournit une vaste gamme de services primaires, secondaires régionaux et spécialisés.

L’Hôpital régional Chaleur est partenaire autorisé du Programme de médecine familiale de l’Université de Sherbrooke et du Programme de soins infirmiers de l’Université de Moncton et de l’Université du Nouveau-Brunswick à Fredericton.

Heures de visites

Depuis le 1er septembre 2017, la famille et les proches peuvent visiter les patients à toute heure du jour ou de la nuit.

Services

L’Hôpital régional Chaleur fournit une vaste gamme de services secondaires régionaux et spécialisés et comprend plus de 80 médecins.

Cliniques de soins ambulatoires

  • Clinique de fonction du coeur
  • Cinique du diabète
  • Gynécologie
  • Médecine interne
  • Ophtalmologie
  • ORL (oreilles, nez, gorge)
  • Orthopédie
  • Réadaptation cardiaque
  • Traitement des MPOC (maladies pulmonaires obstructives chroniques) et de l’asthme
  • Urologie

Services de chirurgie
Chirurgie générale, gynécologique, plastique, orthopédique, ophtalmologique, urologique, thoracique et vasculaire, dentaire et otorhinolaryngologique

Services spécialisés
Médecine interne, chirurgie, obstétrique, pédiatrie, soins intensifs, dialyse rénale, orthopédie, dermatologie, gastroentérologie, cardiologie, pneumologie, endocrinologie et endoscopie

Services à la mère et à l’enfant
Obstétrique, pouponnière, néonatologie, pédiatrie

Des cliniques en consultation, des traitements et des séances d’enseignement sont également offerts en obstétrique et en pédiatrie.

Services diagnostiques
Imagerie médicale, médecine de laboratoire, électrodiagnostic, échocardiographie, épreuves d’effort et clinique de stimulateur cardiaque

Services thérapeutiques
Nutrition clinique, psychologie, travail social, audiologie, implants cochléaires, ergothérapie, physiothérapie, orthophonie et thérapie respiratoire

Autres services
Archives cliniques, réception des patients, sécurité, télésanté, cafétéria, boutique, installations matérielles, entretien ménager, bibliothèque, Lifeline, accompagnement spirituel et religieux, pharmacie et bénévoles

Services spécialisés de réadaptation
Un partenariat a été établi avec les Shriners afin d’offrir des services spécialisés de réadaptation aux résidants du Nouveau-Brunswick.

Pavillon UCT
Le pavillon est un centre d’hébergement pour la famille des patients.

Heures de visite

Depuis le 1er septembre 2017, la famille et les proches peuvent visiter les patients à toute heure du jour ou de la nuit.

Comment s'y rendre
Stationnement

Le tarif est de 1,25 $ pour une heure ou moins et de 0,25 $ par tranche de 12 minutes ensuite, pour un maximum de 5,75 $ par jour.

Le tarif de stationnement du Service d’urgence est de 2 $ par visite.

Historique

L’histoire de l’Hôpital régional Chaleur est celle de trois établissements qui sont fusionnés en 1969 pour former l’Hôpital général Chaleur.

Le premier est l’Hôpital James Hamet Dunn, qui demeure ouvert de 1911 jusqu’à sa destruction par les flammes en 1953.

L’Hôpital Notre-Dame-de-Lourdes ouvre ses portes en 1932 sur une propriété léguée aux Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph par sir James Hamet Dunn. Cet établissement sert de centre de traitement de la tuberculose.

Un autre centre hospitalier, l’Hôtel-Dieu Saint-Joseph, ouvre ses portes en 1942 en tant qu’hôpital général de soins aigus. Cet hôpital est la propriété des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, qui en assurent l’exploitation.

Le Pavillon La Dauversière, tel qu’il se nomme à l’époque et qui a été construit en tant que résidence pour les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, sert de foyer de soins aux personnes âgées de 1949 à 1951. Par la suite, en raison de l’augmentation du nombre de cas de tuberculose dans la région, il sert de sanatorium pour les tuberculeux. En 1961, le pavillon change de nouveau d’orientation. Rebaptisé Annexe de l’Hôtel-Dieu, il sert d’abord de centre de maternité pour la région et on ajoute ensuite les services de pédiatrie et de gériatrie.

Au cours de l’été 1968, à la demande du ministère de la Santé de la province, des plans sont élaborés dans le but de fusionner l’Hôtel-Dieu, l’Annexe de l’Hôtel-Dieu et l’Hôpital Notre-Dame-de-Lourdes. Le 19 janvier 1969, les trois établissements unissent leurs activités pour devenir le nouvel Hôpital général Chaleur.

À ses débuts, en 1972, l’hôpital compte 250 lits, dont 27 lits pour enfants. Seuls 204 lits sont utilisés, le reste ne devant être mis en service qu’en fonction des besoins, de la disponibilité des spécialistes et avec l’autorisation du ministre de la Santé.

En 1977, le ministère de la Santé désigne l’Hôpital général Chaleur en tant que centre antipoison.

En 2007, on augmente la superficie du Bloc opératoire, tandis qu’en 2009, on agrandit le Service de stérilisation.

Aujourd’hui, l’Hôpital régional Chaleur de Bathurst compte environ 215 lits et un peu plus de 120 médecins.

Retourner au haut de page