Centre Hospitalier Restigouche

Description générale

Le Centre Hospitalier Restigouche (CHR), situé à Campbellton, offre des services spécialisés en santé mentale dans les deux langues officielles à tous les résidants du Nouveau-Brunswick.

Cet hôpital de 140 lits offre des :

  • services spécialisés de réadaptation psychiatrique allant de moyen à long terme;
  • services de consultation et de stabilisation aux personnes qui souffrent de problèmes psychiatriques complexes ou d’autres maladies connexes;
  • services de psychiatrie légale (évaluation de l'aptitude à subir un procès et de la responsabilité criminelle);
  • soins aux personnes qui ont obtenu un verdict de non-responsabilité criminelle en raison de troubles mentaux ou qui sont inaptes à subir un procès.

L’objectif du CHR est le rétablissement global, l'épanouissement, le retour à l'autonomie et la réintégration en société des patients.

Les personnes atteintes d’une maladie mentale peuvent se rétablir. L’approche vise à aider les patients à vivre la vie la plus riche et la plus normale possible, tout en veillant à ce qu’ils soient guidés par leurs propres choix en tant que citoyens et membres de leur collectivité.

Les services et les programmes interdisciplinaires sont des éléments importants de la réadaptation. Ils sont adaptés aux besoins de chaque patient pour faire en sorte qu’ils soient efficaces.
La continuité des soins est assurée en collaboration avec les aidants naturels, les centres de santé mentale communautaires et les services de traitement des dépendances pour donner aux patients le soutien dont ils ont besoin.

Partenariat

En raison de son nouveau modèle de soins axé sur le rétablissement, le CHR a obtenu une reconnaissance de la Commission de la santé mentale du Canada. Il travaille en partenariat avec Dr David Stayner, du programme de rétablissement et de santé communautaire de la Yale University au Connecticut.

Renseignements aux visiteurs

Politique sans parfum

Les produits personnels fortement parfumés sont déconseillés.

Milieu sans fumée

Il est interdit de fumer à l’intérieur de l’établissement, sur les terrains et dans les parcs de stationnement.

Boissons alcoolisées et drogues

Les boissons alcoolisées et les drogues illicites sont interdites.

Utilisation de téléphones cellulaires

L’utilisation de téléphones cellulaires est :

  • permise dans les lieux publics, comme la réception, les corridors et le salon des familles;
  • interdite dans les aires de soins aux patients, comme l’indiquent les affiches rouges. 

Objets trouvés

Les objets trouvés sont apportés au Service de sécurité.

Téléphones publics

Des téléphones publics sont situés à l’entrée principale.

Services

Admission

Toute demande d'admission au CHR est étudiée par le Comité d'admission, sauf les admissions au programme de psychiatrie légale qui sont ordonnées par la cour.

Le but du Comité d'amission est :

  • de donner accès à des soins psychiatriques spécialisés à tous les résidants du territoire du Réseau de santé Vitalité de façon équitable et transparente;
  • de prioriser les admissions selon les critères établis;
  • d’offrir un service de consultation et de soutien en psychiatrie tertiaire.

La personne peut être dirigée vers l'un des programmes suivants, s'il y a lieu.

  • Soins psychiatriques tertiaires
    • Réadaptation
    • Réadaptation continue
    • Réinsertion communautaire
  • Réadaptation gériatrique

Pour obtenir un formulaire d’admission, il faut communiquer avec la direction des Soins infirmiers au 506-760-4004.  Le formulaire rempli doit être retourné par télécopieur au 506-760-4035.

Services connexes

Heures de visite

Les visites sont restreintes à la famille immédiate et aux personnes importantes.

L’horaire est flexible selon le plan de traitement des patients. Des arrangements doivent toujours être faits au préalable avec l’infirmière gestionnaire de l'unité.

Unité d’évaluation / psychiatrie légale :
Le dimanche, de 14 h à 17 h seulement.

Comment s'y rendre

Le CHR se trouve au 63, Promenade Gallant à Campbellton, au Nouveau-Brunswick.

 

Stationnement

Le stationnement est gratuit.

Équipe

L’équipe du CHR comprend des :

  • des psychiatres;
  • des médecins de famille;
  • des psychologues;
  • du personnel infirmier;
  • des ergothérapeutes;
  • des travailleurs sociaux;
  • des récréologues;
  • des intervenants en toxicomanie;
  • des pharmaciens;
  • des orthophonistes;
  • des nutritionnistes.

L’équipe du CHR offre aussi des services spirituels et religieux.

Historique

La construction du Centre Hospitalier Restigouche, autrefois appelé l'Hôpital provincial, est amorcée à Campbellton en 1951, au pied du mont Sugarloaf.  Cet établissement est construit à la suite d’une recommandation de la Commission d’enquête Baxter, qui suggérait de construire un nouvel hôpital psychiatrique au nord de la province. C'est le 12 juin 1954 que l'hôpital est officiellement ouvert.

En 1968, l'hôpital redouble d'efforts pour s'orienter davantage vers la réadaptation. 

En 1972, le ministère de la Santé décide de réorganiser les services offerts à l'hôpital et fixe à 478 le nombre de lits accordés pour la prestation de soins psychiatriques à la population. Ce total inclut les 24 lits d'une unité à sécurité maximale, maintenant appelée unité de psychiatrie légale.  L'hôpital comporte cinq autres principaux services, soit les soins aigus, la réadaptation, la psychogériatrie, les soins pour déficients intellectuels et une infirmerie.

En 1976, le ministère de la Santé crée un conseil d'administration. Ce conseil, initialement à caractère purement consultatif, se voit octroyer, en juillet 1978, toute l'autorité et l'autonomie nécessaires à l'exécution de son mandat. C'est aussi à cette date qu'une nouvelle corporation connue sous le nom de « Centre Hospitalier Restigouche Inc. » voit le jour.

Par la suite, des efforts soutenus de la part de la localité et de tous les employés de l'organisation mènent à l'obtention du certificat d'agrément du Conseil canadien d'agrément des hôpitaux en juin 1984. L’hôpital compte alors 350 lits à la suite d’un premier projet de désinstitutionnalisation de 125 patients.

Au début des années 90, le CHR amorce un deuxième projet de réinsertion communautaire de plusieurs patients. Aujourd’hui, le CHR compte 172 lits et un troisième projet de désinstitutionnalisation actuellement en cours permet à des patients recevant des soins de longue durée de retourner vivre dans leur localité.

En 2007, le ministre de la Santé annonce la construction d’un nouvel hôpital pour remplacer le CHR actuel, devenu désuet. La construction a commencé en 2010 et on prévoit que le nouvel hôpital psychiatrique de 140 lits sera complété en 2014. Par la même occasion, le Centre Hospitalier Restigouche adopte une nouvelle mission et de nouveaux principes directeurs qui réaffirment son objectif visant à offrir des soins psychiatriques de qualité optimale. Pour ce faire, le CHR adopte un nouveau modèle de soins basé sur le rétablissement.

Retourner au haut de page