Projets en vedette

Projet de recherche sur les maladies génétiques au Nouveau-Brunswick

Ce projet a pour but d’étudier les maladies génétiques courantes au sein de la population du Nouveau Brunswick et d’estimer la prévalence de ces maladies.

Les progrès récents dans la technologie permettent d’étudier l’information génétique d’un individu à partir d’un frottis buccal ou d’un échantillon de sang. Cette information permet de prédire la prédisposition d’un individu à certaines maladies et de déterminer s’il risque de transmettre à ses enfants des maladies dont il ignore peut-être l’existence.

Le projet permettra de :

  • comprendre le profil génétique de la population du Nouveau-Brunswick;
  • détecter les mutations fondatrices courantes au sein de groupes ethniques précis;
  • déterminer les risques d’être porteur d’une maladie génétique récessive courante;
  • mettre en œuvre un programme de dépistage des porteurs de maladies génétiques au sein de la population du Nouveau Brunswick;
  • concevoir un meilleur programme de dépistage génétique pour les futurs parents et les nouveau-nés.

Chercheure principale : Dre Mouna Ben Amor, généticienne

Projets de recherche sur la sclérose en plaques et la démence précoce

Un premier projet vise à établir et à explorer une banque de données sur la population atteinte de sclérose en plaques au Nouveau-Brunswick dans le but de déterminer les causes de la prévalence élevée de cette maladie dans la province.

Un deuxième projet a pour but de déterminer quelle est la proportion de la population qui a reçu un diagnostic de démence avant l’âge de 65 ans et d’en déterminer les causes.

Chercheure principale : Dre Ludivine Witkowski, neurologue

Prévention, diagnostic et traitement des commotions cérébrales

Une politique et des procédures ont été récemment mises en œuvre dans le but de prévenir, de diagnostiquer et de traiter les commotions cérébrales chez les jeunes du District scolaire francophone Sud du Nouveau-Brunswick. Le projet de recherche a pour but d’évaluer la répercussion de la politique.

Chercheure principale : Dre Nicole LeBlanc, pédiatre

Amélioration de la procédure de chirurgie gynécologique pour la correction du prolapsus vaginal

Une procédure chirurgicale récemment développée au Centre hospitalier universitaire Dr Georges L. Dumont par le Dr Robichaud permet de mieux corriger le prolapsus vaginal. La recherche a démontré une plus grande efficacité de traitement et une meilleure qualité de vie post-chirurgicale par rapport à la méthode traditionnelle.

Chercheur principal : Dr Alfred Robichaud, gynécologue