Hôpital de l’Enfant-Jésus RHSJ†

Description générale

L’Hôpital de l’Enfant-Jésus RHSJ† surplombe la baie des Chaleurs. Il s’agit d’un établissement où une solide équipe médicale, du personnel engagé et des bénévoles dévoués offrent une vaste gamme de services primaires et secondaires. L’établissement a été fondé par les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph.

L’hôpital offre :

  • soins d’urgence 24 heures par jour, sept jours par semaine
  • services de médecine générale
  • soins palliatifs
  • services diagnostiques et thérapeutiques
  • services d’oncologie
  • soins ambulatoires
  • services spécialisés

Heures d’ouverture

L’Hôpital de l’Enfant-Jésus RHSJ† est ouvert en tout temps, mais certaines portes d’entrée et de sortie sont verrouillées pendant la nuit.

Urgence et unités de soins pour patients hospitalisés : jour et nuit, 7 jours par semaine

Cliniques de soins ambulatoires : de 8 h à 16 h du lundi au vendredi

Clinique d’oncologie : de 8 h 30 à 17 h 30 du lundi au vendredi

Les services externes sont fermés les jours fériés.

Services

Services diagnostiques

Services thérapeutiques

Soins ambulatoires

  • Cliniques avec spécialistes
    • Cardiologie
    • Chirurgie mineure
    • Dermatologie
    • Gastroentérologie
    • Gynécologie
    • Pédiatrie
    • Urologie
  • Clinique de médecine générale et de soins infirmiers

Oncologie

Autres services

Heures de visite

Heures de visite générales

  • De 14 h à 20 h
  • ​Pas plus de deux visiteurs à la fois
  • Enfants de moins de 12 ans accompagnés d'un adulte

Heures de visite - Soins palliatifs

  • Famille immédiate et personnes importantes: jour et nuit
  • Autres visiteurs: Selon les heures de visite générales, de 14 h à 20 h

Renseignements aux visiteurs

  • Les visiteurs ont accès à un salon. Pour plus de renseignements, demandez au personnel de l'unité.
  • Les visites à un patient peuvent être limitées ou annulées si l’état du patient l’exige ou si le patient ne veut pas en recevoir.
  • La politique sur les heures de visites vise à favoriser le rétablissement des patients dans un environnement où leur intimité et leur vie privée sont respectées.
  • Le plan de soins préparé en collaboration avec l’équipe de soins, le patient et sa famille comprend, si possible, la participation aux soins du patient par la famille. Selon les besoins du patient, un membre de la famille pourrait être à son chevet même en dehors des heures de visites générales.
  • Le Réseau se réserve le droit de limiter les visites dans des circonstances exceptionnelles (ex. : pour limiter l’éclosion d’une maladie infectieuse); la population en serait alors informée.
  • Les produits personnels fortement parfumés sont déconseillés.
  • Il est interdit de fumer dans les établissements et sur les terrains du Réseau de santé Vitalité.
  • Les boissons alcoolisées et les drogues illicites sont interdites.

Boutique Délicatesse
À l’entrée principale, la boutique de l’hôpital offre une gamme de cadeaux, des cartes, des livres, des magazines, du café, des sandwichs, des collations, etc.
Heures d’ouverture : du lundi au vendredi de 8 h à 16 h

Tous les profits du Comité de bienfaisance de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus RHSJ† servent à acheter de l’équipement pour l’hôpital.

Guichet automatique et distributeur de monnaie
Il y a un guichet automatique et un distributeur de monnaie à l’entrée principale.
 

Comment s'y rendre
Stationnement

Tarif

Stationnement des visiteurs : 1 $
Stationnement de l’Urgence : 2 $

Les profits du stationnement sont versés à la Fondation Hôpital de l’Enfant-Jésus.

Historique

En 1957, l’idée d’un hôpital naît à Caraquet. À ce moment-là, la région manque de services de santé : en hiver, il faut utiliser le chasse-neige ou même une motoneige pour transporter les personnes gravement malades jusqu’à Tracadie.

Un comité de l’hôpital est formé le 21 avril 1958 et constitué en société à but non lucratif en juillet la même année. La population de Caraquet démontre sa solidarité en acceptant l’incorporation de la ville afin d’être en mesure d’endosser un prêt de plus de 800 000 $ pour la construction de l’hôpital. Les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph en assumeront la responsabilité. Elles se montrent d’abord réticentes quant au projet. L’année suivante, le conseil du village change et on forme un nouveau conseil provincial chez les Religieuses Hospitalières; les négociations doivent reprendre du début.

Le gouvernement provincial approuve ensuite le projet et promet une contribution de 307 000 $, mais il refuse de verser l’intérêt et la valeur de dépréciation de l’hôpital. Ainsi, sur la recommandation du ministre de la Santé, le Dr-Georges-L. Dumont, des démarches sont faites pour constituer une partie de la paroisse de Caraquet en municipalité. La ville est constituée le 15 novembre 1961. Le 24 février 1962, la nouvelle municipalité s’engage formellement, entre autres, à financer 60 pour cent des coûts d’immobilisation annuels de l’hôpital.

L’hôpital de 55 lits est inauguré durant le premier Festival acadien de Caraquet le 15 août 1963, à l’occasion de la fête nationale des Acadiens.

Contrairement à la plupart des hôpitaux fondés par les Religieuses Hospitalières, celui de Caraquet ne porte pas le nom d’Hôtel-Dieu. Le nom d’Enfant-Jésus est choisi par mère Violette, car c’est à la suite d’une neuvaine à l’enfant Jésus, avec la promesse d’honorer son nom, qu’elle obtient l’autorisation d’assumer la responsabilité de l’hôpital.

En 1983, l’hôpital subit une rénovation majeure. En 1989, on y compte 15 médecins.

De 1991 à 1994, l’hôpital est partiellement rénové et des travaux réalisés au coût de 9,7 millions de dollars permettent de faire un agrandissement de 3 700 m².

De 2004 à 2008, l’hôpital devient un centre de santé communautaire, mais retrouve son statut d’hôpital en 2008.

Retourner au haut de page